Programme " Eduquons les éducateurs "

Avoir pu bénéficier d’une greffe d’organes est une chance ; cela donne une autre conscience de la mortalité, une urgence d’être utile. Les dons d’organes gomment les différences, subliment l’intégration et l’amitié entre les personnes : Nous autres, transplantés, partageons une histoire commune, une histoire de douleur et de souffrance, mais aussi de chance, de vie continuée. Nous avons bénéficié d’une nouvelle chance de vivre, grâce à la compétence et la générosité incroyables de l’homme.

eduquons-educateursMais nous vivons dans une société excessivement normative et exclusive : au-delà de l’incroyable chance du don, au-delà de l’incroyable compétence des médecins, au-delà de la volonté du patient et de ses proches, le chemin de reconquête d’une vie normale est un impitoyable combat qui déconcerte la société et ses règles. Alors que l’activité physique et sportive est aujourd’hui reconnue comme une thérapie auxiliaire pour les transplantés et les dialysés, elle provoque malaise et trouble dès qu’il s’agit de la « prescrire », de la faciliter ou tout simplement de l’accueillir au sein des organisations existantes.
Pourtant ne s’agit-il pas là du droit élémentaire au sport « normal » ?
Ne s’agit-il pas là de la plus élémentaire démarche d’intégration plutôt que de ségrégation ?

Pratiquer le sport avec les autres plutôt qu’à côté des autres …

Dialyse et greffe. Pour la plupart d'entre nous, ces mots signifient assez peu de chose finalement. Des contraintes médicales handicapantes au quotidien. Une lourde opération chirurgicale, pour le malade comme pour les médecins. Un don généreux pour la vie. Mais après ? Combien d'entre nous savent ce qu'implique réellement de subir une dialyse ? Combien d'entre nous réalisent quel parcours du combattant attend le nouveau greffé, à présent lancé dans une reconquête de sa vie sociale, professionnelle et psychologique.

L'enjeu est de taille: il ne s'agit plus simplement d'être en vie, il faut vivre.
Il faut désormais tenter de maintenir ou regagner une certaine qualité de vie. Pratiquer une activité sportive participe de ce cheminement souvent personnel, long et parfois éprouvant.

Le but de ce guide est d'expliquer aux éducateurs sportifs les spécificités, mais aussi les normalités, des dialysés et greffés, pour atténuer les réflexes de peur de l’inconnu ou d'indifférence du fait de l'ignorance. Expliquer et donner des outils aux responsables d'organisations sportives pour réagir et agir ; qu'il s'agisse des questions d'assurance, des pré-requis médicaux imposés par la nature de la greffe ou encore la problématique du dopage. L'objectif ultime est donc que les transplantés et dialysés puissent être intégrés à des structures proposant des activités physiques et sportives dites "classiques".

 

Nos soutiens et affiliations

MarianneSports Q  abm

 



Tout savoir sur...

logos ancdbl’ANCDB

L'Association Nationale des Cheminots pour le Don Bénévole (ANCDB) a été créée en 1958, à l’initiative de cheminots donneurs de sang.
En savoir plus...