Activité Physique et Sportive (APS) à ’Hôpital

L’objet principal du programme « APS à l’hôpital » est une action de réhabilitation de tous les patients présentant une maladie chronique évoluée avec retentissement sur le quotidien, essentiellement l’insuffisance rénale, cardiologique, hépatique, pulmonaire et les candidats à la greffe ainsi que les greffés par l’activité physique et sportive à l’hôpital, en mettant à disposition les informations nécessaires dès le séjour à l’hôpital et/ou dans les centres de traitement de patients atteints de maladies chroniques.


L’objectif principal de cette action est de mettre à disposition des services, plusieurs outils permettant :

- d’aborder avec les patients la réhabilitation par l’activité physique sportive,
- de sensibiliser l’ensemble du personnel soignant à cet enjeu,
- de faciliter l’accès des patients à la pratique sportive. 


Réhabilitation des patients à l’hôpital par l’APS

Il s’agit de déployer à terme dans les unités de prise en charge de patients présentant une maladie chronique de type cardiaque, rénale, hépatique, pulmonaire, en vue de greffe, et dans les unités de greffe tous organes adultes.

1. Pour les besoins de ce déploiement, 2 films ont été réalisés avec l’aide du laboratoire Genzyme, de la Fondation du Sport et de la Direction Générale de la Santé :
Avec les Pr Christophe Legendre (CHU Necker – Paris) et Pr Bruno Hurault de Ligny (CHU Caen)

Avec 3 greffés représentatifs (femme, homme, âges différents) en phase de réadaptation : Le film "APS à l'Hopital" « montre » un transplanté pratiquant une session d’entretien ou de réadaptation à l’effort encadré, en institut spécialisé ; Il s’est agi de renforcer l’outillage en relation avec les services hospitaliers et de réaliser un film d’illustration d’un programme médicalisé de réhabilitation.

2. De même l’opportunité est recherchée – via des partenariats - de bénéficier pour les transplantés et dialysés de structures « centres de rééducation physique et sportive » déjà existantes.

3. Il est nécessaire de mobiliser plus efficacement les « transplanteurs » dans les services : C’est une mission de longue haleine… Il s’agit d’aider les médecins à « passer à l’acte » et à prescrire l’APS auprès de leurs patients. Plusieurs actions ont été menées pour sensibiliser les médecins et l’ensemble du personnel de transplantation aux bienfaits de l’activité physique et sportive pour les patients transplantés et dialysés.

Les films réalisés ont été montrés en staff à de nombreux médecins des unités de greffe rénale, et les livrets « transplantés, tous à vos baskets » ont été diffusés aux patients, au sein des unités de greffe rénale notamment, avec l’aide des délégués médicaux du laboratoire Genzyme.
Une conférence a été assurée à Grenoble sur le thème « Est-il possible de reprendre une activité physique ? La réadaptation à l’effort comment cela fonctionne ? ». Devant un public de médecins de transplantation ainsi que de patients, les transparents présentés par Trans-Forme figurent ci-joint (cf. « transparent colloque – onglet 19 » et « affiche colloque – onglet 19 »).

4. Un guide pratique « la pratique de l'APS à la portée des greffés » est en cours de réalisation pour diffusion aux patients dans les unités de dialyse, pré-greffe et de greffe tous organes, idéalement au 1er trimestre 2010. Ce guide introduira notamment les différents stades de réhabilitation et s’intègrera dans les programmes d’Education Thérapeutique du Patient.

5. Des contributions expertes

• L’association a contribué au Groupe de travail "Impact des activités physiques et sportives sur les dépenses de santé" (CNAPS) : L’association Trans-Forme a été sollicitée par le CNAPS (Conseil National des Activités Physiques et Sportives : www.cnaps.fr) pour participer et contribuer en qualité d’expert avec ses membres au groupe de travail "Impact des activités physiques et sportives sur les dépenses de santé". La mission est allée à son terme : Le rapport figure ci-joint (cf. « CNAPS – onglet 7 »).

• L’association Trans-Forme a également contribué en qualité d’expert au rapport préparatoire de la commission Prévention, Sport et Santé présidée par le Pr JF Toussaint, et réunie d’avril à octobre 2008 (notamment via une interview du Directeur de Trans-Forme par Mme de Magali Tezenas du Montcel) dans le cadre du PNAPS, Plan National de prévention par l’Activité Physique ou Sportive . (2Mo)

• De même, l’association Trans-Forme a contribué à un projet du CROSIF/IFMS (comité régional olympique et sportif Ile de France/institut francilien de la médecine du sport) : Il s’agit d’un projet à l’initiative du CROSIF et de l’IFMS, en Synergie avec la DRASSIF, la DRDJS, l’Institut de Médecine du Sport, visant à remettre « sur le terrain » les dialysés, et les transplantés en phase pré et post opératoires. Ce projet doit associer médecin transplanteur et médecin du sport autour d’une démarche d’APS, dans laquelle Trans-Forme, son réseau international, ses patients et « ses » médecins sont naturellement impliqués. Ce projet s’inscrit dans le cadre de la Convention Relative à l’Organisation du Réseau de Médecine du Sport en Ile de France (ORMSIF).

L’idée est de mener une action pilote :

• dans un territoire donné dans le but de s’étendre à la France et à l’Europe
• dans des clubs référents sur 3/4 disciplines représentatives
• avec des néphrologues et des transplanteurs toutes transplantations, motivés et « moteurs »
• avec des dialysés et des transplantés motivés et « moteurs »
• de formation des éducateurs des centres médico-sportifs

Il est notamment recherché ultérieurement pour maximiser l’efficacité de la démarche :

• Le lancement d’un groupe de travail interdisciplinaire (tous organes) "APS & greffe" et « APS & pré-greffe » auprès des sociétés de transplantation, ainsi qu’un groupe de travail « APS & dialyse » au sein de la Société de Néphrologie
• Un lien avec les travaux CNAPS précités le cas échéant
• L’utilisation des outils vidéo précités du programme APS et l’exploitation d’un livret « éduquons les éducateurs » dont il est question en fin de document
• l’implication des réseaux sport/hôpital
• La systématisation du lien avec les centres médico-sportifs qui deviendront des référents santé (env. 15)
• Une communication forte auprès des néphrologues et de la communauté des transplanteurs
• La promotion de protocoles auprès des éducateurs sportifs préalablement sensibilisés
• La "rencontre" entre les communautés des médecins du sport et des transplanteurs
• L’intégration des concepts de l’Education Thérapeutique
• Etc.

6. Le programme APS pédiatrique « APS – à toi de jouer »
Trans-Forme souhaite promouvoir l’APS et ses bienfaits auprès des plus jeunes transplantés et de leurs parents, en unités de greffe pédiatriques, Trans-Forme a réalisé un film « rires et paroles de jeunes aux Jeux Nationaux des Transplantés et Dialysés » tourné lors des jeux nationaux des transplantés et dialysés en mai 2009 à Castelnaudary. L’objectif de ce film est d’être diffusé largement dans les salles de consultation de greffe pédiatrique afin de susciter chez les jeunes (et les moins jeunes) l’envie de participer à ce type de manifestation et de pratiquer ainsi une activité physique et sportive, thérapie auxiliaire et complémentaire.
Un poster a également été réalisé, diffusé à toutes unités de greffe et de dialyse pédiatrique : le poster figure ci-joint (cf. « affiche à toi de jouer – onglet 7»).

Nos soutiens et affiliations

MarianneSports Q  abm

 



Tout savoir sur...

logos ancdbl’ANCDB

L'Association Nationale des Cheminots pour le Don Bénévole (ANCDB) a été créée en 1958, à l’initiative de cheminots donneurs de sang.
En savoir plus...